Les tribulations d'un géographe, d'un Orient à l'autre

En Afrique, la Russie mène une guerre « pas contre des ennemis, mais pour s’implanter »

https://information.tv5monde.com/info/en-afrique-la-russie-mene-une-guerre-pas-contre-des-ennemis-mais-pour-s-implanter-448283

Marc Lavergne, propos recueillis par Alicia Mihami, TV5 Monde,  13 mars 2022

 

En Afrique, la Russie mène une guerre « pas contre des ennemis, mais pour s’implanter »

Vladimir Poutine et Teodoro Obiang, président de la Guinée équatoriale le 24 octobre 2019 lors du sommet Afrique-Russie à Sotchi, en Russie. 
Vladimir Poutine et Teodoro Obiang, président de la Guinée équatoriale le 24 octobre 2019 lors du sommet Afrique-Russie à Sotchi, en Russie.
Valery Sharifulin / AP
11 mar 2022
Mise à jour 11.03.2022 à 20:16

par

Base militaire, vente d’armes, présence de mercenaires… Depuis quelques années, la Russie s’applique à étendre sa présence sur le continent africain. Marc Lavergne, directeur émérite de recherches au CNRS et spécialiste de la Corne de l’Afrique décrypte cette politique d’influence qui devrait s’intensifier dans les prochaines années. Entretien. 

TV5MONDE : l’influence soviétique en Afrique ne date pas d’hier. Comment s’est-elle formée initialement ?Marc Lavergne, directeur émérite de recherches au CNRS : Tout simplement parce que le monde était partagé en deux, et les pays qui luttaient pour leur indépendance à l’époque ont été soutenus par l’Union soviétique. C’est le cas notamment des anciennes colonies portugaises, qui n’ont été libérées qu’après la révolution des Oeillets : l’Angola, le Mozambique, la Guinée Bissau…

Il y a de nouveau un « scramble for Africa », c’est-à-dire une compétition de grandes puissances pour avoir accès aux ressources de l’Afrique.

Tous ces pays étaient soutenus par le bloc de l’Est, pas seulement l’Union soviétique, dans une logique bloc de l’Est contre bloc de l’Ouest de part et d’autre du rideau de fer. Et ce soutien a duré jusqu’à la chute de l’URSS, en 1991.

TV5MONDE : comment la Russie reconstruit-elle cette influence aujourd’hui ? 

Marc Lavergne : Elle le fait sous un angle un peu différent. Il y a de nouveau un « scramble for Africa », c’est-à-dire une compétition de grandes puissances pour avoir accès aux ressources de l’Afrique. Et il ne faut pas oublier que la Russie est dirigée par des oligarques, qui cherchent à accéder à des matières premières (or, diamant etc.), parce que le pays n’a pas l’infrastructure industrielle pour exploiter des mines et transformer des minerais par exemple.

(Re)lire : sur la piste des oligarques russes

Mais la Russie opère dans une logique très différente de celle des autres grandes puissances. Il n’y a pas ce qu’on peut voir avec la Chine, qui cherche des matières premières, mais veut aussi vendre et fabriquer des objets sur le continent. La stratégie russe est aussi différente de celles des vieilles puissances coloniales comme la France, qui essaie de garder une influence politique, économique… Ce que la Russie cherche en Afrique relève plutôt du politique. C’est là qu’interviennent des entités comme le groupe Wagner.

(Re)lire : invasion russe de l’Ukraine : quelles sont les règles de la guerre et ont-elles été enfreintes ?

Ce faux-nez de l’armée russe recrute des mercenaires, encadrés par des membres du FSB ou des officiers à la retraite, et ces mercenaires sont autorisés à se payer sur la bête. Wagner, c’est la guerre bon marché, sous les radars, où la Russie s’affranchit de toutes les règles de la guerre, de la convention de Genève.

Wagner, c’est la guerre bon marché, sous les radars, où la Russie s’affranchit de toutes les règles

C’est une guerre non pas contre des ennemis, mais pour s’implanter dans des pays où la Russie n’a pas la possibilité de déployer des réseaux commerciaux. C’est le cas par exemple de la Centrafrique, où le président Faustin-Archange Touadéra ne peut compter sur personne dans son propre pays pour le protéger. Avec Wagner, la Russie sait rendre ce genre de service.


TV5MONDE : avoir de l’influence en Centrafrique est un enjeu important pour la Russie ? Marc Lavergne : Je crois que la Centrafrique est en première ligne. C’est un pays qui permettrait à la Russie de rayonner tout autour, aussi bien vers la République démocratique du Congo que vers l’Afrique de l’Est ou de l’Ouest… C’est une position stratégique, avec de de l’uranium, des diamants, c’est-à-dire des matériaux qui sont faciles à exporter. C’est aussi un pays extrêmement mal géré, sans infrastructures, avec une population inégalement répartie sur le territoire et désunie. C’est donc une implantation facile pour la Russie, particulièrement après l’échec de Sangaris et de la Minusca. Les Russes ont compris qu’il y avait là un ventre mou, et ils se sont installés à la place de la communauté internationale, discrètement.

(Re)voir : qui sont ces mercenaires du groupe russe Wagner ?

  De là, ils se sont implantés en Libye, puis ils ont déployé Wagner au Darfour, où ils oeuvrent avec Mohamed Hamdan Dogolo, chef des milices locales, qui exploite clandestinement des mines d’or, fait du trafic de migrants, de la contrebande, et qui est devenu l’homme fort de Khartoum aujourd’hui.

TV5MONDE : l’implantation d’une base militaire au Soudan est-elle la prochaine étape de l’expansion russe en Afrique ? 

Marc Lavergne : Dès qu’on parle de base militaire ou navale, il y a des crispations. Mais même si la Russie n’est pas nouvelle sur la Mer Rouge, tout le monde ne soutient pas ce projet. L’Égypte est inquiète de voir la Russie s’implanter au Soudan, idem pour l’Arabie saoudite, en face. Même le Soudan n’est pas forcément pour accueillir cette base, parce que le pays est tout de même dans la main des Américains. Mais comme les bases militaires françaises au Qatar, ou à Abu Dhabi, personne ne compte dessus, c’est juste symbolique.

TV5MONDE : que peut-on attendre de la Russie pour la suite alors ? 

Marc Lavergne : Je pense que la Russie va tenter d’accélérer son implantation, car il y a des places à prendre, notamment parce qu’il y a un rejet des vieilles puissances comme la France. Mais aujourd’hui, je vois un capitalisme africain qui se développe à vitesse grand V et beaucoup des anciens dirigeants qui sont en train de disparaître, au Gabon, au Cameroun…

« La Russie aura du mal à s’établir comme une puissance industrielle pouvant offrir des choses adaptées aux besoins des Africains »

Il y a une nouvelle génération, qui va ouvrir les portes de l’Afrique en grand. Aux Russes ? Pourquoi pas, à condition que les Russes aient quelque chose à proposer. À mon sens, la Russie aura du mal à s’établir comme une puissance industrielle pouvant offrir des choses adaptées aux besoins des Africains, et elle n’a pas la même culture commerciale que la Chine. Elle risque donc de se trouver face à ses propres limites.



Sélection d’interventions media en 2019

 

Journal du dimanche  : Au Soudan, les femmes en tête de cortège

https://mail.google.com/mail/u/0/#sent/KtbxLzflgVJXtJkshBvqkrWfSzkNWfJmSq?projector=1&messagePartId=0.1

18/02/2019 : https://www.liberation.fr/planete/2019/02/18/turquie-vers-l-afrique-et-au-dela_1710136

31/01/2019 : RFI  Soudan http://www.rfi.fr/emission/20190131-soudan-avoir-tentative-sauver-regime-ecartant-president

23/01/2019 : KTO Yémen  http://backend.ktotv.com/video/00254793/ymen-terrain-de-guerre-des-puissances-rgional

21/01/2019 Quotidien La Croix  https://www.la-croix.com/Monde/Afrique/Le-mouvement-contestation-faiblit-pas-Soudan-2019-01-21-1200996869

11/01/19 : Le Monde Afrique https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/01/11/soudan-omar-al-bachir-s-accroche-au-pouvoir-car-c-est-son-assurance-vie_5407667_3212.html

 



Un choix d’interventions média en 2018 :

14 octobre 2018 : https://www.france24.com/fr/20181014-erythree-ethiopie-reconciliation-paix-nouvel-exode-refugies-camp-frontieres

4 octobre 2018 : RFI, émission Décryptage, Soudan du Sud : la guerre la plus meurtrière du monde ; http://www.rfi.fr/emission/20181004-soudan-sud-guerre-cours-plus-meurtriere-monde

20 septembre 2018 : France -Culture, émission Enjeux internationaux,  Soudan du Sud  : la paix en vue ?

https://www.franceculture.fr/emissions/les-enjeux-internationaux/soudan-du-sud-nouvel-accord-de-paix-signe-sous-la-pression

12 aout 2018, RFI, émission Géopolitique par Chantal Lorho, avec Hala Kodmani et nabil Ennasri : Un an après l’accession au pouvoir de Mohamed ben Salman en Arabie Saoudite :
www.rfi.fr/emission/20180812-arabie-saoudite-bilan-salman-qatar-canada-hariri-femmes

Juillet 2018 : Africa n°1, émission Le grand débat, avec Mohamed Nagi et Michel Raimbaud, sur les perspectives de paix au Soudan du Sud

Juillet 2018 : TV 5 Monde, émission Info Afrique : https://information.tv5monde.com/afrique/l-erythree-beaucoup-gagner-d-un-rapprochement-avec-l-ethiopie-247629

12 mai 2018 : RFI, invité Afrique :http://www.rfi.fr/emission/20180512-soudan-sud-situation-humanitaire-est-catastrophique

6 avril 2018 : Emission Africa, sur RFI en langue anglaise : New port projects in Red Sea corridor for Sudan, Somaliland as Arab backers jostle for position :

http://en.rfi.fr/africa/20180406-new-port-projects-red-sea-corridor-sudan-somaliland-arab-backers-jostle-position

7 février2018 : France Culture, émission Culture Monde : Les monarchies modernes : De Qabous à Ibn Salmane, les défi de la succession

https://www.franceculture.fr/emissions/cultures-monde/culturesmonde-du-mercredi-07-fevrier-2018

20 janvier 2018 : RFI, Invité Afrique : Le Soudan manque de ressources  »

http://www.rfi.fr/emission/20180120-marc-lavergne-soudan-manque-ressources



Attentat de Mogadiscio

Quelques interventions de Marc Lavergne dans les media :

Deutsche Welle

http://www.dw.com/fr/les-shebab-toujours-actifs-en-somalie/a-40975761

RTS

https://www.rts.ch/info/monde/9000555-le-bilan-du-double-attentat-a-mogadiscio-s-alourdit-a-pres-de-280-morts.html

France culture

https://www.franceculture.fr/geopolitique/le-carnage-de-mogadiscio-est-la-preuve-que-la-stabilisation-de-la-somalie-depuis-le-debut-des-annees-2000-echoue

RMC

20171016_bourdin_2.mp3

 



7 ème Congrès du Fatah, Ramallah, 28-30 novembre 2016

A la télévision palestinienne

 

Ci-joint le lien vers les interventions des délégués étrangers…

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1307195506017107&id=132091353527534

 

 



Fondation Jean Jaurès : Mise en perspective des accords Sykes-Picot et du conflit au Yémen et dans la péninsule arabique : un regard de géographe Image de prévisualisation YouTube

 



Une mise en perspective historique et géographique des conflits en Syrie et en Irak par Marc Lavergne à l’issue du colloque « Détruire Daesh, et après ? » organisé par le Sénat, le 11 mars 2016
10 mai, 2016, 15:10
Classé dans : Colloques,CRISES ET CONFLITS MONDE ARABE,INTERVIEWS TELE


Réaction de Marc Lavergne sur le Sud Soudan, invité dans Télésud
4 mai, 2016, 15:44
Classé dans : INTERVIEWS TELE,Sud-Soudan
http://www.dailymotion.com/video/x47tvcq


« 5 ans après la révolution, la désillusion ? » Marc Lavergne invité de l’émission Focus sur France 24, le 25 janvier 2016
26 janvier, 2016, 17:57
Classé dans : CRISES ET CONFLITS MONDE ARABE,Egypte,GEOPOLITIQUE,INTERVIEWS TELE

Voir le premier interview 

Voir le second interview

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.26.29



Interventions media de Marc Lavergne sur le crash d’un avion commercial russe au Sinaï :

 

  1. BFM TV 31/10/15

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/crash-dans-le-sinai-les-deux-boites-noires-de-l-airbus-a321-de-metrojet-ont-ete-retrouvees-677481.html

 

  1. Radios chrétiennes francophones 3/11/15

https://rcf.fr/actualite/marc-lavergne-daesh-n-pas-les-moyens-de-tirer-un-missile-10km-d-altitude

 


12

coline3unblogfunblogfrr |
Plus qu'une xénophobie, c'e... |
AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | saidahamadi
| affaire robert boulin
| CHANGER L'ALGERIE